Les raisins 


Le raisin appartient à la famille des Vitacées dont la majorité des plantes est composée d’arbustes rampants ou de petits arbres noueux. Il viendrait d’Asie Mineure (Caucase, Turquie, Arménie, Iran . . .) et serait arrivé en Europe vers le 5e siècle avant J-C par les voies du Danube. Le raisin de table aurait fait son apparition en France dans les banquets de Louis XIV, pour enfin connaître un essor vers la fin du 19e siècle, lorsque les viticulteurs décidèrent de diversifier leurs productions.

La pruine, léger voile blanc qui recouvre les grains de certaines variétés de raisins, est en fait constituée de petites paillettes de cire que le fruit émet naturellement en grossissant afin de se protéger de la chaleur. S’enlevant au moindre frottement, la pruine, par sa présence, est un gage de fraicheur du fruit.

Le raisin renferme de nombreux flavonoïdes, puissants antioxydants qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires ou de certains cancers. Certains flavonoïdes contenus dans le jus de raisin pourraient inhiber l’activité d’un enzyme nécessaire à la survie de cellules cancéreuses. Présent principalement dans la peau du raisin (donc aussi dans le jus de raisin et le vin rouge), le resvératrol a révélé un effet cardioprotecteur.
La cure de raisin est bien connue pour purifier l’organisme. Elle permet de nettoyer nos organes d’élimination, foie, intestins, reins, peau et de les mettre au repos pendant quelques jours. Ainsi désintoxiqué, le corps va retrouver sa vitalité. Il faut bien mâcher chaque grain, avec la peau et les pépins, sinon, risque d’occlusion intestinale.