Notre vision du bio

De la terre à l’assiette, notre vision du bio s’exprime à tous les niveaux…

Consommer bio, c’est manger Bon et sain !

IMG_4807web

Voilà les deux principales raisons qui motivent la consommation de produits biologiques. Et les études, de plus en plus nombreuses, confortent cette perception : la qualité nutritionnelle des aliments biologiques est supérieure à celle des autres aliments.

Les fruits et légumes en sont un bel exemple : en agriculture biologique, n’étant pas « forcés » avec des engrais chimiques de synthèse, ils contiennent moins d’eau, donc plus de matière sèche que ceux du conventionnel. Manger bio, c’est donc retrouver un meilleur goût et de plus grandes concentrations en éléments nutritifs, comme le soulignent de récentes analyses scientifiques internationales. Par exemple, l’Université de Davis (Etats-Unis), a démontré que le kiwi bio contient plus de polyphénols, de vitamines C et de minéraux.

Alors qu’il est aujourd’hui établi que la concentration de molécules chimiques de synthèse dans l’organisme présente des risques pour la santé, l’étude « Quality Low input food project », cofinancée par l’Union européenne confirme l’innocuité et la richesse nutritive des aliments biologiques. Signalons, parmi les résultats significatifs :

  • Les fruits et légumes bio testés contiennent jusqu’à 40% en plus d’antioxydants (vitamines C et E, minéraux comme le zinc…) par rapport à ceux du conventionnel, ces composés pouvant réduire les risques de maladies cardiaques et de cancer
  • Les pommes de terre, les kiwis et les carottes bio ont une teneur en vitamine C très supérieure. Les salades, les choux et les épinards bio présentent une forte concentration de minéraux antioxydants Le lait biologique contient 60% d’antioxydants supplémentaires et d’acides gras souhaitables que le lait conventionnel…

Produire bio, c’est cultiver autrement…

producteur_banane_2

L’agriculture biologique est, par nature, une activité de long terme. Les délais nécessaires pour convertir une terre de « conventionnel » en « biologique » (au moins 2 ans), pour apprendre et maîtriser ses techniques agronomiques très spécifiques (en renonçant à tout produit chimique), mais aussi pour lisser des aléas de production plus marqués (faute, par exemple, de pouvoir utiliser des traitements phytosanitaires lors d’attaques de mildiou), impliquent que tout développement réel passe par des engagements sur plusieurs années. Cela nous a conduit à établir de réels partenariats avec nos producteurs, dans une volonté commune d’efficacité et de valorisation de l’agriculture biologique.

C’est pourquoi, nous avons mis en place des filières de production biologique et nous apportons la plus grande attention au respect de notre belle planète et de l’impact carbonne sur l’acheminement de nos produits.

Commercer bio, c’est respecter nos clients et nos producteurs
Comment pourrions-nous concevoir que des conditions de production respectueuses de l’agriculteur et de l’environnement ne s’accompagnent pas de relations équitables envers les producteurs ?

Nous recherchons une plus grande proximité avec nos partenaires agriculteurs ou distributeurs, grâce à de nouvelles implantations ou des accords commerciaux durables reposant sur :

  • Une rémunération équitable du producteur
  • Un prix équitable pour le consommateur
  • La viabilité économique des projets
  • L’engagement sur le long terme

Notre développement commercial se fait dans le respect des valeurs communes à l’entreprise et à l’agriculture biologique – entreprenariat, responsabilité, respect, diversité (des traditions et des structures agricoles locales) comme l’illustre notre filière au Togo.

Le label ESR

label-ecocert

Nos ananas du Togo sont contrôlés équitables Ecocert Environnement selon le standard ESR, Equitable Solidaire et Responsable.

Le projet comporte la mise en place d’un fond de développement sur 3 ans avec des actions sur les 4 sujets suivants :
–Alphabétisation: Avec le soutien d’ONG locales,PNWA (ProNatura West Africa) s’engage à mettre en place un recensement du niveau d’alphabétisation desproducteurs afin d’évaluer de façon simple les capacités de lecture et d’écriture des 236 producteurs et productrices.

– Production Vivrière : PNWA s’engage également à promouvoir techniquement au sein des Groupements de Producteurs via la formation l’acquisition de connaissances (plantation,densité, préparation du sol, variété, conservation des semences,désherbage, mode de conduite de la culture….) de cette agriculture.

– Promotion au développement d’Activité Alternative : PNWA fera appel à l’ONG « Élevage sans frontière » afin d’utiliser au mieux son expériences et inciter l’apprentissage de l’élevage de volailles (poulet, dinde, dindons..) notamment pour les femmes .

– Achat de Matériel : Les Unions s’engagent à allouer un pourcentage annuel du Fond de Développement à l’achat de bottes en plastique et de lunettes de protection pour les groupements de producteurs.

Max Havelaar

Les mangues bio du Burkina Faso et la banane bio (Pérou et République dominicaine) sont quant à elles commercialisées sous le double label Bio et Max Havelaar.

max-havelaar